Ligue des champions: la Juventus (0-0) et Monaco (3-1) qualifiés pour les demi-finales

298520891_B9711770458Z.1_20170419224339_000_GM58TOGD0.3-0

Battus à l’aller, les clubs du FC Barcelone et de Dortmund ne sont pas parvenus à renverser la vapeur au retour.

FC Barcelone – Juventus Turin (0-0)

Le Barça avait reçu une véritable leçon à Turin. La « Vieille Dame » n’avait fait qu’une bouchée des Catalans (3-0). Mais avec le FC Barcelone, une surprise est toujours possible au match retour, demandez par exemple aux supporters du PSG ce qu’ils en pensent. Dans la presse espagnole, tout le monde évoquait d’ailleurs une nouvelle, et très éventuelle, remontada. Et le week-end dernier, Messi, auteur d’un doublé face à la Real Sociedad, a prouvé qu’il était en grande forme.

D’entrée de jeu, les visités montraient qu’ils souhaitaient aller de l’avant. Ce qui offrait un match ouvert et divertissant. Car si on constatait la présence de quatre défenseurs du côté catalan, on remarquait surtout, en suivant cette rencontre, que les joueurs de flanc prenaient régulièrement des risques. Après un premier quart d’heure de jeu sans véritable danger digne de ce nom, Messi se créait une occasion cinq étoiles, mais ne cadrait cependant pas sa frappe. C’était le début d’une domination, et d’une pression, du Barça. En face, la Juventus jouait de manière regroupée en défense et se montrait redoutable en contre.

La seconde période ressemblait sensiblement à la première. Le FCB se heurtait à un mur de plus en plus robuste. La défense de la Juve était redoutable, parfois à la limite même, les fautes se multipliant. Défensivement, le Barça jouait également assez haut, ce qui renforçait le pressing offensif des Blaugranas. On constatait par contre un sacré manque de précision en zone de conclusion de la part des visités. Le nombre de tirs cadrés était d’ailleurs assez élévé par rapport au nombre de tentatives globales.

Voilà donc le FC Barcelone éliminé dès les quarts de finale de la Ligue des Champions. La Juventus a, pour sa part, prouvé qu’elle pouvait aller très loin dans cette compétition.

By LE SOIR.be

Antoine Mankumbani

Antoine Mankumbani

Rédacteur / Animateur radio

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*